Microsoft Office

Injecter des documents dans Flower depuis la suite MS Office

    Avec le connecteur Microsoft Office (2013 et 2016), un nouveau Ruban apparaît dans l’outil de bureautique.

    Des boutons sont alors mis à disposition permettant aux utilisateurs d’injecter des documents directement depuis la suite bureautique en profitant de la conversion de l’outil.

    Plugin pour MS Word

    • sauvegarde du document courant au sein de Flower au format Word
    • sauvegarde du document courant au sein de Flower au format PDF

    Plugin pour MS Outlook

    • sauvegarde de l’email avec ses pièces jointes au sein de Flower (format MSG)
    • sauvegarde d’une pièce jointe d’un email au sein de Flower

    Registre

    Avant toute choses, il est nécessaire de mettre à jour le registre Windows afin de permettre l’utilisation du navigateur embarqué dans les plugins.

    Cela peut être fait automatiquement en lançant le fichier SetRegistry.reg.

    Plugin MS Word

    • Télécharger l’archive FlowerDocs-Plugin-4-MS-Word-X-Y.zip
    • Dé-zipper l’archive téléchargée
    • Double-cliquer sur le fichier Flower.Office.Word.vsto
    • Cliquer sur Install

    Le plugin pour MS Word est installé. Un ruban GED est désormais disponible au sein de MS Word.

    Plugin MS Outlook

    • Télécharger l’archive FlowerDocs-Plugin-4-MS-Outlook-X-Y.zip
    • Dé-zipper l’archive téléchargée
    • Double-cliquer sur le fichier Flower.Office.Outlook.vsto
    • Cliquer sur Install

    Le plugin pour MS Outlook est installé. Un ruban GED est désormais disponible au sein de MS Outlook.

    Désinstallation

    La désinstallation de ces plugins s’effectue en suivant la même procédure que la désinstallation d’un programme installé sous Windows.

    Modification de la configuration

    Lors de la première ouverture des outils MS Office suite à l’installation d’un plugin Flower, une popup permettant de saisir les informations de connexion s’affiche. Elle permet de saisir, via l’interface graphique, la majorité des paramètres présents dans le fichier de configuration.

    Cette configuration peut par la suite être modifiée en cliquant sur le bouton Configuration présent dans le bandeau du plugin, seulement si le paramètre displayConfiguration est à 1.

    De plus, la fenêtre qui s’affichera sera différente en fonction des droits de l’utilisateur. Ces droits correspondent au paramètre admin. S’il est à 0, la popup permettra seulement de se connecter via un couple de login/mot de passe. S’il est à 1, il permettra de configurer une majorité des paramètres présents dans le fichier de configuration :

    Accès à l’IHM Flower

    Les plugins pour MS Office permettent l’indexation des documents au sein de l’interface graphique Flower. Pour cela, il est nécessaire de configurer une URL permettant d’y accéder. Celle-ci est associée au paramètre gui.

    Exemple : http://flowerdocsint.arondor.int/gui/

    Accès aux WS Flower

    Les plugins pour MS Office injectent les contenus des documents à travers l’API SOAP de Flower. Pour cela, il est nécessaire de fournir l’URL permettant d’accéder à l’application WEB exposant les Web Services SOAP. Cette url est associée au paramètre ws

    Exemple : http://flowerdocsint.arondor.int/core

    Compte d’accès & Scope

    Concernant les comptes d’accès, seul l’identifiant de l’utilisateur est stocké dans le fichier de configuration (user). Le mot de passe n’est pas gardé pour des raisons de sécurité. Cependant, une fois que le couple login/mot de passe, associé au reste de la configuration, a permis la connexion de l’utilisateur, un jeton JWT d’identification a été généré.

    Ce jeton est gardé par le paramètre token et va permettre de pouvoir maintenir la session ouverte même une fois les plugins fermés.

    Le scope est lui associé au paramètre scope.

    Dimensions du navigateur

    Lorsqu’un export de document est réalisé, un navigateur est ouvert pour pouvoir l’indexer avant de l’enregistrer. Les dimensions de ce navigateur sont paramétrables et correspondent à browserWidth pour sa largeur et browserHeight pour sa hauteur. Les valeurs par défaut sont respectivement 700 et 800.

    A noté que le navigateur est lui aussi personnalisable par le paramètre browser.

    Sauvegarde de la configuration

    Afin de mettre à jour l’ensemble de la configuration, il suffit de cliquer sur le bouton Sauvegarder présenté dans la popup décrite précédemment. Ceci n’est valable que pour un utilisateur ayant les droits administrateur.

    Test de la configuration

    Pour valider les éléments de configuration, cliquer sur le bouton Connexion. Si le message Connecté ! est affiché, la configuration est opérationnelle. Autrement, l’erreur affichée explique à l’utilisateur le ou les paramètre(s) invalide(s).

    #1. Les zones de sécurité du déploiement et de l’application ne correspondent pas.

    Ce type d’erreur peut survenir lors de l’installation des plugins MS Office. Si vous rencontrez cette erreur, il est nécessaire de purger le répertoire de cache ClickOnce en exécutant la commande :

    rundll32 dfshim CleanOnlineAppCache
    

    Tentez à nouveau l’installation. Si l’erreur persiste, supprimez le répertoire C:\Users\${User}\AppData\Local\Apps\2.0\ manuellement.


    #3. Connexion impossible. Vérifiez l’accès au serveur FlowerDocs.

    Si vous rencontrez ce message d’erreur lors de la configuration du plugin, il est nécessaire de vérifier que l’URL saisie permettent bien d’accéder aux web services Flower.

    Copiez l’URL saisie et collez la dans un navigateur en y ajoutant services (l’URL obtenue doit être du type : http(s)://<serveur>(:<port>)/<contexte>/services). Une page doit être affichée. Si ce n’est pas le cas, contactez votre administrateur.


    #3. Le fichier requis D3DCOMPILER_47.dll est introuvable dans votre chemin d’accès.

    Suivez la procédure indiquée par Microsoft : https://support.microsoft.com/fr-fr/help/4019990/update-for-the-d3dcompiler-47-dll-component-on-windows.