Modèles de données

Les types, aspects et propriétés doivent être définis préalablement dans Alfresco.

Classes de tags

Les classes de tag à surcharger dans Flower sont les tags de type USER, TEXT, CHOICELIST et CONDITIONAL. Pour les autres classes de tag, la définition des propriétés Alfresco est suffisante.

L’ajout du libellé d’un tag se paramètre dans la partie définition de propriétés d’Alfresco.

Pour les tag de type liste de choix et conditionnel, le nom symbolique Flower doit correspondre à la valeur d’une contrainte Alfresco qui doit être définie préalablement dans Alfresco sous forme de contraintes.

La notion de tag obligatoire et de valeur par défaut dans le document se paramètre directement dans Alfresco au niveau de la définition de propriété. De plus, si le tag est noté comme obligatoire il le sera pour toutes les classes de composants. Si besoin, les notions de tag obligatoire et de valeur par défaut peuvent être gérées en fonction de la classe des composants à l’aide d’un développement spécifique en utilisant un script Javascript.

Classes de composants

Pour chaque type Alfresco, créer la propriété alfresco.aspects[nom_du_type] en listant les aspects présents dans ce type séparés par une virgule : Nota : Les identifiants de classe pouvant contenir des :, il est nécessaire de les protéger par des \ et de les encapsuler dans des crochets [].

alfresco.aspects.n[fd\:Claim]=fd:aspect1|fd:aspect2|fd:aspect3

Un même type peut avoir plusieurs combinaisons d’aspects, dans ce cas il faut séparer chaque combinaison pour un pipe | :

alfresco.aspects.n[fd\:Claim]=fd:aspect1|fd:aspect2|fd:aspect3|fd:aspect1|fd:aspect4|fd:aspect5

Ces propriétés vont faire le lien entre les types Alfresco et les classes de composants Flower (documents, dossiers virtuels, tâches). Chaque combinaison va générer un identifiant de classe Flower (classid).