Logs


FlowerDocs s’appuie sur la librairie Logback pour la gestion des logs applicatifs.

Fichiers de log


Les paramètres suivants peuvent être définis dans les fichiers core.properties et gui.properties :

Paramètre Valeur par défaut Description
logging.file.name flowerdocs-xxx.log Chemin du fichier de log
logging.file.max-size 10MB Taille maximum d’un fichier de log à partir de laquelle la rotation est activée
logging.file.max-history non défini Nombre maximum de fichiers de log historisés
logging.level.root INFO Niveau de log par défaut

Niveaux de log


FlowerDocs et les librairies utilisées poussent des logs de plusieurs niveaux :

  • TRACE : niveau le plus fin d’information permettant d’obtenir des informations facilitant le debug (peut être activé suite à une demande du support)
  • DEBUG : niveau permettant d’obtenir des informations nécessaires au debug (peut être activé suite à une demande du support)
  • INFO : messages donnés à titre d’information
  • WARN : messages d’avertissement
  • ERROR: erreurs interceptées par l’application


Le niveau de log peut être défini par package Java en ajoutant un paramètre logging.level.<package>=<niveau> comme par exemple :

logging.level.com.flower.docs.core.tsp=DEBUG

Variables


Sur une plateforme mutualisée ou tout simplement très utilisée, il peut être nécessaire de contextualiser les logs. FlowerDocs met donc à disposition des variables pouvant être affichées dans les messages de log :

  • user : identifiant de l’utilisateur courrant
  • scope : identifiant du scope sur lequel l’utilisateur courrant est authentifié
  • request : identifiant unique de la requête émise (dans le cas d’une requête émise sur la GUI et propagée sur le Core, l’identifiant est conservé)

Pour utiliser ces variables, il suffit de modifier le paramètre logging.pattern.level de l’appender considéré : %X{variable} comme par exemple :

logging.pattern.level=%X{request} %X{scope} %X{user} %5p